Mustad 1832-2017
Avec la septième génération d’une entreprise familiale, Mustad est bien là pour durer. Depuis près de 2 siècles, la marque a été le précurseur d’évolutions importantes sur les produits métalliques. La longue expérience de la marque a su résister au temps et et continue d’influencer l’industrie d’aujourd’hui.

Des clous à ferrer aux trombones

Au début du dix-neuvième siècle, la scène industrielle Norvégienne était extrêmement fragmentée. Le pays n’avait pas l’infrastructure nécessaire permettant la spécialisation des produits.

La plupart des fournitures étaient difficiles à obtenir et lorsque cela était possible, celles-ci devaient être produites localement. Cet environnement favorisa le développement d’entreprises fournissant les communautés locales de tout le nécessaire, de la nourriture et vêtements aux outils, à la scolarité et jusqu’aux services de santé. C’est dans ce monde pré-industriel, dans le petit village de Gjövik, de 1832 à 1860, que Mustad grandit pour devenir l’un des principaux fournisseurs norvégiens de produits métalliques de petite taille tels que fils de clôture, clous, épingles, clous pour fer à cheval, clous pour construction navale, trombones, punaises et une série presque illimitée d’autres produits à base de fil de fer. La croissance des affaires et la survie dépendaient de l’intégration à la fois verticale et horizontale.

Employees in an old factory of Mustad

La croissance est rapide grâce à l’innovation mécanique

Dans la seconde moitié du siècle dernier Mustad a développé des machines de pointe pour la production automatique de clous à ferrer. Cette avance technologique a donné à l’entreprise un réel avantage concurrentiel qui a conduit à une expansion rapide des affaires, ceci en grande partie par les exportations vers différents pays européens. Presque en parallèle, les affaires des hameçons a considérablement augmenté grâce à la mise au point de nouvelles machines de production crée par les ingénieurs embauchés par de grands fabricants de hameçons anglais ainsi qu’avec les propres spécialistes de Mustad. L’avantage technologique qui en a résulté fut tel que Mustad devint vite concurrentiel à l’échelle européenne dans ce marché aussi.

Hans Mustad, employeesof Mustad in 1908

Le courage et la vision de Hans Mustad transforme la société

Cependant dans les années 1880, les restrictions commerciales en Norvège ont placé de fortes barrières à l’expansion de l’entreprise. C’est en grande partie grâce au courage et la vision de Hans Mustad, le propriétaire de la troisième génération, que la société a forgé son chemin vers l’internationalisation.
Dès le début des années 1890 jusqu’aux années 1920, lui et ses fils ont acquis plus de 300 concurrents à travers l’Europe. Des usines Mustad modernes et entièrement préfabriquées ont été construites dans tous les grands marchés. Et dans la moitié des années 1920, le groupe Mustad est devenu leader dans le marché européen des clous avec 8000 personnes et des machines automatiques faisant des clous dans 13 pays différents. En même temps que l’entreprise des hameçons prospérait dans le monde entier, de nouveaux modèles étaient ajoutés presque chaque jour et de nouveaux marchés conquis presque tous les mois. La force de vente des hameçons Mustad parcourut les cinq continents, ainsi que dans les coins les plus reculés du globe. Les seuls autres vendeurs rencontrés en haute Amazonie ou sur le fleuve Congo, en Chine ou en Tasmanie, étaient des collègues de Primus qui vendaient des poêles au kérosène et des machines à coudre Singer. A son apogée, le portefeuille de produits Mustad contenait plus de 105.000 différents types et tailles des hameçons, pour satisfaire les clients les plus exigeants.

Mustadfors 1930

Structure de l’entreprise qui a résisté à l’épreuve du temps

Pendant les premières années de l’expansion le groupe a défini sa structure de base, laquelle est restée presque intacte jusqu’à aujourd’hui: des marques uniques gérées par des gestionnaires expérimentés dans les affaires de tous les jours.

Tous les produits peuvent être fabriqués à une échelle économique optimale dans une très petite unité; tous les produits ou usines servent un petit marché spécifique avec le but de devenir des leaders dans leurs secteurs par le biais de produit et service de haute qualité. Et surtout, tous nos produits doivent avoir un cycle de vie très longue, ils doivent servir a un petit groupe de clients stables qui recherchent des relations à long terme avec leurs fournisseurs. Ceux-ci sont les clients qui représentent la plus grande valeur au niveau de la qualité, la fiabilité et le service. Ils sont notre passé, présent et futur.

Beaucoup d’erreurs et de nombreux succès

Entre les deux guerres mondiales et jusqu’à aujourd’hui, le Groupe n’a cessé de développer ou d’acheter de nouveaux produits, en éliminant d’autres, cherchant toujours à être avant-gardiste. Après beaucoup d’erreurs et de nombreux succès, Mustad a toujours la même structure de base, cette dernière ayant fait ses preuves, surmontant chaque bouleversement économique majeur en temps de guerre et paix. Même après la Seconde Guerre mondiale, durant laquelle la société a perdu toutes ses usines derrière le rideau de fer (environ les deux tiers de ses activités et 8’000 employés), sa structure décentralisée et indépendante a permis au reste de l’organisation de survivre et de grandir.

Les succès qui nous on fait rire ou pleurer!

Les inventions technologiques majeures qui ont façonné le succès du groupe concernent toutes le domaine de la mécanique du métal.
Plus précisément, les petites pièces métalliques et en particulier les articles pouvant être fabriqués à partir de fil d’acier tels que clous à ferrer, hameçons, vis, épingles à cheveux, aiguilles, punaises, clous de bateau, outils de cardage, clous de construction, trombones à papier, épingles, clous de fonderie, clous d’alignement pour les mines de charbon, clous d’écartement et beaucoup, beaucoup d’autres. La créativité, la compréhension des besoins des clients ainsi qu’une attitude orientée vers l’innovation ont toujours fait partie de notre ADN.

Autres innovations

Parmi les autres innovations, dont les résultats de certaines furent quasi catastrophiques, mais toujours développées par les mêmes ingénieurs de Mustad, on retrouve les fermetures à glissière, produit autrefois très important de la société, tout comme le ferme-portes hydraulique, les gouttières et les vis. Plus surprenants peut-être étaient les scooters, les tondeuses à gazon, les gicleurs de sable automatiques, les saleuses et les épandeurs d’engrais, les toilettes électriques (brûleurs) et les brûleurs à lit fluidisés. Dans les produits à plus grand succès, on notera les poêles à bois (fabriqués par la société depuis plus de 75 ans), poêles à frire, fers à gaufres, marteaux, haches ainsi que divers autres articles ménagers.

Mustad Margerin factory

Mustad Margarine

Un autre produit est devenu tout aussi important dans la vie du groupe. Il s’agit de la margarine, inventée simultanément et de manière totalement séparée par M. Pellerin, à la fin du siècle dernier.
Ce produit a été vendu définitivement en 1996 par notre société soeur, Mustad Industrier of Oslo, en Norvège, après avoir représenté une division majeure au sein du groupe pendant presque un siècle.

Clarin Mustad

De la liste des produits « curieux », nous sommes fiers de vous présenter une petite sélection de produits pratiques inventés par Clarin Mustad, propriétaire, avec ses quatre frères, de la quatrième génération. Clarin Mustad, ingénieur, était le cerveau du développement de machines pour clous à ferrer, machines à hameçon (en collaboration avec l’inventeur qui a été peut-être le plus brillant tous: Makus Topp) et les machines à vis. Mais ce n’est pas tout!

Connu pour apprécier son confort personnel, Clarin Mustad a développé en 1915 le siège de toilette chauffé électriquement, suivi par le « plus important encore » ventilateur extracteur d’air intégré dans la cuvette des toilettes, juste sous le siège. Les skis nautiques équipés de bâtons de ski pour marcher sur les fjords étaient encore une autre de ses idées. Il s’agissait de grands flotteurs avec bascules pivotantes qui se levaient lorsque le ski glissait vers l’avant, et rebasculaient vers arrière pour « saisir l’eau» au mouvement inverse. Les bâtons avaient la forme d’une cloche a leur base, avec une chambre flottante et un anneau perforé en dessous. Ses enfants se promenaient souvent sur ces skis autour de l’île en face de leur maison, parcourant un total de plus de 5 km. Réticent à gaspiller de bons produits, Clarin Mustad a également développé une machine à aiguiser semi-automatique pour les lames de rasoir (ce qui probablement a dû lui coûter l’équivalent de 50 années en lames jetables).

Le célèbre Mustad 6-roues

Mais les inventions les plus appréciées de Clarin Mustad étaient les automobiles, dont il développa plusieurs modèles.
La voiture la plus impressionnante qu’il ait peut-être développée était la 6-roues de 3.4 tonnes, dont deux unités ont été construites entre 1917 et 1919. La voiture avait une carrosserie pour l’été, entièrement décapotable, et une d’hiver où le conducteur était assis à l’extérieur et les passagers à l’intérieur, dans un spacieux salon avec fenêtres, rideaux, lampes, et orné d’une belle tapisserie. La voiture avait un double essieu arrière et un essieu avant simple. Le premier essieu arrière tournait en même temps que les roues avant, tandis que le second était fixe. L’idée des six roues était que le système permettrait de réduire l’usure des pneus et de la route, qui étaient tous deux de mauvaise qualité à l’époque. Afin de stabiliser ce monstre dans les bosses et les virages, la voiture offrait les premiers supports/ressorts stabilisateurs de torsion au monde.

Mustad motors and cars

La première version

La première version du moteur de la voiture a été conçue et brevetée par Clarin Mustad lui-même. C’était un moteur à essence sans vannes de 4 cylindres, 4 temps, d’une puissance d’environ 80 chevaux. Les vannes ont été remplacées par 2 manches, chacune allant à mi-chemin autour du cylindre, une montait quand l’autre descendait, avec des trous sur le côté pour la prise d’air et d’échappement. Le brevet a été vendu et la célèbre voiture française, la Clayette, a été équipée de ce moteur pendant de nombreuses années. En fin de compte, il s’est avéré être relativement inefficace en raison de l’usure rapide des manches d’interconnexion et a finalement été oublié sur le tas d’idées dépassées.

Un phare central pour améliorer la vision dans les virages !

La voiture était également munie d’un phare central qui tournait avec le volant pour améliorer la vision dans les virages (une idée qui a ensuite été “copiée” dans les années 1960 pour la Citroen SM).

En outre, lors d’une crevaison de roue, le conducteur s’arrêtait, appuyait sur un bouton et la roue concernée se remontait automatiquement. Pour regonfler l’une des roues, l’une des bougies d’allumage était enlevée et remplacée avec une fiche particulière d’une vanne de tel manière que la compression du moteur gonflait le pneu. Ce ne sont là que quelques-uns des plus de 20 innovations incorporées dans l’automobile. Comme la voiture ne devait pas dépasser 80 km/h, et que Clarin Mustad voulait rouler plus vite, il a donc construit quelques années plus tard un CV 1120, moteur six cylindres d’une puissance de 120 chevaux, qui avait une vitesse de pointe de plus de 120 km/h en descente. Clarin a remarqué que la voiture allait plus vite les jours de pluie, il en a conclu que la combustion était améliorée par l’humidité (la voiture fonctionnait avec du carburant à très faible indice d’octane, environ 60 oct.). Suite à cela, il décida de concevoir un humidificateur d’air pour le carburateur. Celui-ci composé d’un petit réservoir d’eau avec une mèche normale d’une lampe à pétrole qui a été étirée dans l’admission d’air. Il a ainsi réussi à rouler à plus de 120 km/h même les jours ensoleillés.

Premiers « auto-stoppeurs » en Norvège

La voiture était idéale pour sa famille nombreuse, c’était une 11 places. Un effet secondaire de ce fait a été l’apparition des premiers « auto-stoppeurs » en Norvège. Chaque matin, lorsque que M. Mustad parcourait les 15 km qui le séparaient de sa maison à son bureau, il se heurtait à un groupe de neuf personnes qui l’attendait au pied d’une colline pour qu’il les emmène à Oslo dans sa voiture spacieuse et confortable. Il ne pouvait pas dire non, ainsi ils avaient le meilleur moyen de transport de la ville, le tout gratuitement. Souvent M. Mustad leur disait qu’ils ne devraient pas dépendre de lui pour le transport, car si un jour il était malade, ils commettraient le péché impardonnable d’être en retard au travail. Ils répondirent imperturbablement qu’ils ne s’inquiétaient pas car M. Mustad, étant concerné, envoirait certainement son chauffeur pour les emmener à Oslo.

Cette situation l’irritait à un tel point qu’il a développé une toute nouvelle voiture juste pour leur donner une leçon. Cette voiture est devenue connue sous le nom l’ “Egoïste”, il s’agissait d’une monoplace avec le levier de vitesse situé entre les jambes et juste assez de place derrière le siège pour un mince portefeuille. Un matin tôt, il dit à son chauffeur de prendre sa femme, tous ses enfants, la puéricultrices, et divers autres membres de la famille et de les emmener au bas de la fameuse colline et se cacher derrière des buissons. Précisément à la même heure que tous les jours, M. Mustad est apparu au volant de son merveilleux et nouvel engin. Il a poliment salué les auto-stoppeurs qui, depuis ce jour-là, utilisent les transports en commun pour se rendre en ville.

Mustad Friesland in Drachten

Mustad Hoofcare aujourd’hui

Aujourd’hui, Mustad Hoofcare opère dans 16 pays différents avec 11 usines. Les activités principales incluent: des clous à ferrer, des fers à cheval, des râpes et des outils de maréchalerie ainsi que des fers thérapeutiques. Dans ce domaine, Mustad est actif dans près de 100 pays à travers le monde, offrant certains produits de haute qualité sur le marché, comme nous le faisons depuis plus de 185 ans. Découvrez tout cela et plus sur notre site !

Mustadfors Bruks, Sweden

Please note:

You're about to leave this website.

Yes, take me to